19 septembre 2019 – RéSolutions Hebdo

RéSolutions Hebdo du 13 septembre 2019, sélection d’articles couvrant les domaines d’expertises de RéSolutions.

RéSolutions Hebdo du 19 septembre 2019, sélection d’articles couvrant les domaines d’expertises de RéSolutions.

Vous pouvez accédez à la synthèse des articles qui vous est proposée après le sommaire et au texte intégral des articles  en cliquant sur le nom de leurs auteurs.
La version française des articles en anglais est accessible par le lien 

Si vous le souhaitez vous pouvez également accéder à ce numéro au format PDF

RéSolutions Hebdo du 19 septembre 2019. PDF

 

Au sommaire cette semaine

Entreprendre

1. Les 29 technologies à forts enjeux stratégiques en 2019 selon Gartner.

2. How to harness the power of purpose.

3. Quel nom de startup (ou d’entreprise) pour réussir ?

4. 4 tips to kickstart your customer co-creation initiative.

Transformer

5. Sécurité psychologique : un élément d’importance pour de bonnes équipes.

6. 4 tips for managing organizational change.

7. New technologies and the impact on job design.

Progresser

8. The one’s who have all the results are obsessed with execution.

9. « La confiance en soi » (Charles Pépin).

10. Le paradoxe du « Je sais tout ».

Synthèse des articles de la sélection

1. Les 29 technologies à forts enjeux stratégiques en 2019 selon Gartner.
(Thibaut Watrigant, 11/09/2019)

Gartner a dévoilé son cycle des technologies émergentes de 2019 qui s’articule autour de 5 tendances technologiques majeures :

  1. L’IA avancée :

1.1. Machine learning adaptatif

1.2.  I.A. répartie en local

1.3. Analyses de données réparties en local

1.4. Plateformes d’I.A. sur le cloud

1.5. Apprentissage par transfert

1.6. Réseaux adverses génératifs

1.7. Algorithmes graphiques

  1. L’humain augmenté :

2.1. Biopuces

2.2. Méthodes de personnification

2.3. Intelligence augmentée

2.4. I.A. émotionnelle

2.5. Espace de travail immersif

2.6. Tissus biologiques artificiels

  1. L’informatique « post-classique » :

3.1. 5G

3.2.  Nouvelles générations de mémoires

3.3. Satellites basse orbite

3.4. Impression 3D nanoscopiques

  1. Les écosystèmes numériques :

4.1. Opérations et process digitalisés

4.2. Graphes de connaissances

4.3. Données artificielles

4.4. Web décentralisé

4.5. Organisations décentralisées autonomes

  1. Capteurs et mobilité :

5.1. Caméras capture 3D

5.2. Cloud en réalité augmentée

5.3. Drônes de livraison cargo

5.4. Véhicules autonomes volants

5.5. Conduite autonome de niveau 4 et 5

Voir le détail dans le slideshare proposé.

2. How to harness the power of purpose.
(BCG, 09/2019)

RéSolutions Hebdo du 19 septembe 2019. Le sens et la vision


S
trong sense of purpose can unleash superior performance, but only if it is authentic, inspiring, and embedded throughout the organization.

Purpose is a company’s reason for being, beyond what it does, makes, or sells.
It’s the answer to the question : Why do we exists?

Purpose drives performance.
Purpose creates a sense of meaning, inspiring employees and unlocking discretionary efforts to transform and grow. It promotes strategic focus, alignment, and guardrails for decision making. Productivity and performance skyrocket as a result.

Organizations with a strong sense of purpose are more than twice as likely to have above-average shareholder returns.

Investors are notcing the strong link between purpose and performance.

«  Without a sense of purpose, no company, either public or proivate, can achieve its full pootential .» Larry Fink , CEO, BlackRock.

A plan to unleash your purpose.

Purpose has the power to transform your organization, but it must be articulated, activated, and embedded to have impact.

Articulate : A strong purpose clearly communicates your story and drives a company to become the best version of itself.

Activate. Purpose without activation is just a slogan in a PowePoint deck.

Embed. Purpose must be integrated into every part of the organization and that work is never done.

3. Quel nom de startup (ou d’entreprise) pour réussir ?
(Nicolas Wallyn, 08/09/2019)

RéSolutions Hebdo du 19 septembre 2019.Quel nom pour l'entreprise

Comment nomme t-on les start-up françaises en 2019 ? ( sur la base drapport TOP STARTUPS 2019 produit par LinkedIn, « les pépites préférées des candidats en France ».)

Sur les 25 noms du palmarès, 52% (13/25) sont anglophones. Seulement 4 sont français… Un tiers des noms sont « internationaux (latin, international ou exotique). Seulement 2 sur 25 sont abstraits. Les noms sont de taille « moyenne » (7,36 lettres, 2,5 syllabes), une longueur comparable aux noms des entreprises du CAC40 (8 lettres pour 3,15 syllabes). En revanche, les origines sont très différentes des noms de nos grands groupes, dont 25% restent encore des patronymes

Quels concepts pour les noms choisis ?

Un tiers des noms décrivent directement l’activité (comme PayFit par exemple), alors que deux tiers n’ont aucun rapport avec l’activité, ou seulement un rapport lointain (Comme Blade /Shadow ou Alan). Une approche qui compte plus sur l’impact émotionnel que sur l’explication rationnelle de l’offre. On distingue deux directions majeures : les noms anglophones descriptifs (OpenClassroom), et les noms internationaux émotionnels (Cubyn ou Wemanity).

Quels noms seront à éviter pour demain ?

Le nom acronyme, le nom précisément descriptif, qui enferme l’entreprise dans une activité étroite,  le nom malin mais faussement international…     qui ne permet pas de sortir des frontières (cf. Expedicar), enfin le nom… déjà déposé à l’international !

4. 4 tips to kickstart your customer co-creation initiative.
(S. briand Medji, 09/09/2019)

RéSolutions Hebdo du 19 septembre 2019. La co-création avec son client.

According to  co-creation is « the joint creation of value by the company and the customer; allowing the customer to co-construct the service experience to suit their context » ( Professors Prahalad and Venkatram Ramaswamy in their journal article « Co‐creating unique value with customers ». Also termed as ‘open innovation’, the customer co-creation process is about communication and dialogue. It’s about getting feedback and input to improve existing products or create new products and services.

The purpose  is to truly bring value and benefits to the customer by listening to what they need. 

  1. Make it easy for customers to give their input. Simplifying the process would encourage more customers to let you know what they really think.
  2. Make it fun and interactive. Take a cue from IKEA, the largest furniture retailer in the world who launched ‘Co-Create IKEA’, their successful digital platform in 2018.
  3. Don’t just talk to your best customers. Be brave! Invite dialogue with customers who have used your products or services and have less than good things to say about them.
  4. Start as soon as possible. To ensure that your products best fit your customers’ needs, involve them in the design thinking process starting from the very initial product development stage.

5. Sécurité psychologique : un élément d’importance pour de bonnes équipes.
(Forbes, 16/05/2019)

RéSolutions Hebdo du 19 septembre 2019. Environnement non psychologiquement sûrs et leurs conséquences.

 

Amy Edmondson de Harvard mis en évidence, dans un article de 1999, le concept d’environnement “psychologiquement peu sûr“. Elle y soulignait que dans les équipes hospitalières, les meilleures équipes faisaient contre-intuitivement les erreurs les plus fréquentes.

La conclusion peut sembler étrange : ces équipes ne commettaient pas plus d’erreurs que d’autres, mais soulignaient davantage les erreurs commises plutôt que de tenter de les dissimuler.

Liberté d’expression. Sans son dernier livre, The Fearless Organization, Edmondson soutient que les affaires d’aujourd’hui sont en grande partie axées sur les talents, mais que le talent en soi ne suffit pas pour que les organisations prospèrent. Nous devons créer des espaces dépourvus de tout sentiment de crainte afin que la créativité et le travail d’équipe ne soient pas étouffés.

Une créativité étouffée.  Une mauvaise culture du feedback peut freiner considérablement la créativité des individus, des équipes et de l’organisation dans son ensemble.  C’est un point important parce qu’il est facile de penser que la sécurité psychologique ne consiste qu’à créer un monde idyllique où personne ne dit du mal, où tout est positif et où la réalité se retourne rarement.

Ce sentiment de sécurité et de confiance est important pour le maintien en poste des employés, car la sécurité psychologique est un élément fondamental du contrat de travail conclu avec les équipes. 

6. 4 tips for managing organizational change.
(Greg Satell, 08/27/2019)

RéSolutions hebdo du 19 septembre 2019. Facteurs clés de succès d'une transformation

Change is driven through empowerment, not mandated from the top.

Start with a small group. Leaders launch transformation efforts with a large kickoff. It makes sense: They want to build momentum early by communicating objectives clearly. This can be effective if a ready consensus already exists around the initiative. Most successful transformations begin with small groups that are loosely connected but united by a shared purpose. They’re made of people who are already enthusiastic about the initiative but are willing to test assumptions and, later, to recruit their peers. Unless people feel that they own the effort, it’s not likely to go very far.

Identify a keystone change. Every change effort begins with some kind of grievance: Costs need to be cut, customers better served for example. Transform that grievance into a “vision for tomorrow” that will not only address the grievance but also create a better future.

This vision, however, is rarely achievable all at once. So it’s crucial to start with a keystone change, which represents a clear and tangible goal, involves multiple stakeholders, and paves the way for bigger changes down the road.

Network the movement.  Marry both leadership at the top and the widening and deepening of connections through wooing — not coercing — an ecosystem of stakeholders.

Surviving victory. Often the most dangerous part of any transformation effort is when the initial goals have been met. So don’t focus only on immediate goals but also on the process of change itself.

7. New technologies and the impact on job design.
(Julia Flower, 08/16.2019)

RéSolutions Hebdo du 19 septebnre 2019; Evolutions du travail.

What is the impact of new technologies on work and organisation structures?  We have always experienced technological change, however, the pace of change is different now.  Surveys has estimated that 47% of US jobs today will disappear by 2030.

These mega technologies are likely to dramatically impact today’s work. The implications are that preparedness is an imperative because organisations no longer have the luxury of time that they might have had in previous technology transformation periods.

How will these new technologies impact Job Design?  Job design is a process undertaken to realign tasks assigned to job roles; to ensure jobs reflect the current organisation business operations, and are meaningful and engaging.

Development of machines that can learn is the potential dramatic change in task automation and for job design.

Some immediate initiatives to consider are:

1. Review operating and business models to stay ahead of evolving technologies and the changing nature work.
2. Keep employee skills up-to-date; create meaningful, value-driven jobs and undertake deep-dive reviews to determine which tasks are most likely to be automated in the future and which skills sill be necessary.

Disruptive technologies will continue to change organisations, for most organisations this means creating entirely new products and services; and refocusing the value from products to customers, this approach will be a key consideration for organisation design.

8. The one’s who have all the results are obsessed with execution.
(Tim Denning, 09/13/2019)

RéSolutions Hebdo du 19 septembre 2019

Learning to execute will get you closer to the results you seek and take you there faster.

Here is what it takes to be good at executing:

  1. Not making a decision feels like death. Not making a decision or saying it’s all too hard feels like dying.

Daily execution allows you to make decisions while you are alive instead of hoping to make decisions one day and then dying, and trying to complete the impossible task of acting on your goals from the afterlife.

  1. Make it a daily practice. Quarterly, monthly or annual execution won’t cut it. If you are going to be obsessed with execution, it has to be a daily practice.
  2. Execution becomes stronger than avoiding failure. Execution trumps hope, beats overthinking and outweighs the right timing.
  3. Outside opinions don’t matter. If your execution is based on anyone else’s opinion, then you simply won’t execute.
  4. The process is the goal. The point of the whole execution mantra is that the process itself unlocks the results and to get better, faster, more superior results, you have to double down on completing the process.
    Every time you execute, you get closer to the results. Every time you execute, you learn what works and what doesn’t.
  5. Diversify. Just like the stock market, diversifying the areas you execute in helps you gain in multiple areas of your life.
    Too much execution in one area causes the parts of your life that lack execution to reach a critical point.

9. « La confiance en soi » (Charles Pépin)
(Robert Duthy, 13/09/2019)

RéSolutions hebdo du 19 septembre 2019. Confiance en soi.

La confiance en soi repose sur trois socles :

1. La confiance en l’autre.

La confiance en soi induit une juste confiance en l’autre … et une capacité à choisir les « bons autres », et « cultiver les bons liens ».
La confiance en soi est distincte de l’estime de soi qui est un jugement sur sa propre valeur là où la confiance en soi induit une traduction en action, la confrontation optimiste au réel.

2. La confiance en ses capacités. Celle-ci implique de s’entraîner, de pratiquer… Beaucoup ! L’entrainement acharné me permettra d’être « le meilleur moi possible » sans prétendre à rien d’autre.

Quelques injonctions pour y réussir :  Décider (pas de confiance en soi dans l’indécision…décider c’est « oser être face à l’incertain »; Passer à l’acte  !  Avoir confiance en soi, c’est avoir confiance dans la rencontre entre soi et le monde; Etre« fidèle à soi-même » ( ne nous comparer qu’à nous.)

3. La confiance en la vie. Une confiance qui fait  l’objet d’une première décision lucide  : substituer l’a priori de confiance à l’a priori de méfiance. Une confiance « malgré tout ».

La confiance en soi n’est donc pas le fait d’être sûr de soi (qui ne nécessiterait pas de « confiance ») : elle inclut le doute, elle inclut une prise de risque et le fait « d’y aller » malgré le risque, conscient du risque. La confiance en soi est donc également lucidité et conscience.

10. Le paradoxe du « Je sais tout ».
(Gregory Unruh, Fernanda Arreola09/2019)

Cette chronique a été initialement publiée sur le site de Harvard Business Review France. Retrouvez HBR France sur LinkedIn.

RéSolutions Hebdo du 19 septembre 2019. Le paradoxe du "Je sais tout".

Et si ce que vous « savez » vous entravait ?

Le voile de l’omnipotence perceptuelle, ce sentiment d’être pleinement conscients de notre position dans un contexte ou une situation donnée. Il nous aveugle. Il nous cache les réalités de l’entreprise et nous empêche de repérer certaines opportunités.  Or, le monde est trop grand et notre cerveau trop petit pour saisir avec précision la réalité.

L’illusion de la connaissance tel que les psychologues appellent ce sens de l’omnipotence perceptuelle.

L’« umwelt », un monde propre à chacun.  Chaque espèce habite un monde perceptuel unique, un « umwelt », un « monde propre » ou « environnement  sensoriel » .

Améliorons notre capacité de compréhension mutuelle par l’humilité perceptuelle radicale.  Assumez humblement, dès le départ, qu’il vous manquera quelque chose d’important dans chaque prise de position.

La compassion perceptuelle radicale. Lorsque nous commençons à voir l’impact de l’illusion de la connaissance sur nous-mêmes et sur les autres, la compassion pour la condition humaine est inévitable.

Bonne lecture et bienvenue dans « Votre futur voulu, RéSolument »

Pour recevoir régulièrement RéSolutions HebdoRéSolutions Hebdo. Inscription à sa liste de diffusion.

Offrez à vos projets un Feedback bienveillant et gratuit

 

 

Vous appréciez. Merci de partager.